* Yannick Pagé est auteur, coach et motivateur pour Coaching Multi Solutions au http://www.coachingmultisolutions.com et au http://www.yannickpage.ca.

Résumé

Nous avons beau être bien formés comme gestionnaire, être impliqués et avoir à coeur la réussite de notre personnel et le succès de notre entreprise, il y aura toujours un employé qui, un jour ou l’autre, vous donnera du fil à retordre. L’auteur vous présente cinq façons de vous aider à motiver un employé récalcitrant.

INTRODUCTION

Vous entrez un matin au bureau, vous êtes motivé et vous abordez cette nouvelle journée plein d’entrain. Soudain, vous déchantez, vous croisez le chemin de votre bête noire. Vous êtes devant le fait, le constat est triste, mais c’est une vérité : vous êtes devant un employé qui ne se développe tout simplement pas ! Malgré tous vos efforts, malgré vos astuces, il reste difficile, obstructif. Vous avez utilisé tous vos trucs. Malgré vos interventions, il ne se comporte tout simplement pas comme il le devrait. Vous avez identifié les domaines nécessitant des améliorations, mais il semble toujours incapable ou peu disposé à changer et à s’améliorer. Que faire ? Comment faire ?

Vous savez qu’il peut devenir plus motivé dans son rôle et faire un travail de meilleure qualité et finalement, progresser dans sa carrière, à condition qu’il aborde ces domaines pour la croissance. Mais il semble juste être si résistant au changement. Comment allez-vous vous y prendre ?

Certains gestionnaires auront le réflexe humain et naturel de se dire : « Qu’il aille au diable ! Qu’il fasse à sa tête, je ne m’en occupe plus ! » Malheureusement, c’est votre travail et votre responsabilité de développer et d’augmenter la motivation des employés de votre entreprise.

Lorsque vous formez vos collaborateurs, ils deviennent non seulement un meilleur atout pour votre entreprise, mais ils entretiennent également de meilleures relations avec vous dans le rôle de leur patron. Ainsi, le développement et la croissance de vos employés sont bons pour la rétention des employés et sont également bénéfiques pour votre entreprise.

Donc, devant ce type d’employé, que faites-vous ? Choisir l’inaction ou ignorer la situation est pervers. Ma grand-mère me disait souvent : « Tout ce qui traîne se salit ! » C’est la même chose ici, ne pas s’occuper d’un employé récalcitrant ou qui ne veut pas cheminer risquera de « salir » ou « contaminer » les autres membres du personnel.

Voici cinq façons d’améliorer votre gestion des personnes et d’encourager vos employés à s’investir, et de favoriser le développement de votre personnel.

I– L’ÉCOUTE

Premièrement, vous devez trouver et savoir pourquoi ils résistent au changement. Si vous vous retrouvez avec des excuses pour ne pas y parvenir, alors ne vous contentez pas de les accepter ou de les punir. Chercher à savoir si ces excuses sont valables et fondées. Si plutôt vous vous heurtez à un manque apparent de motivation, demandez un retour d’information et sachez, de grâce, écouter attentivement et sincèrement ! Demandez comment vous auriez pu améliorer quelque chose ou comment vous pourriez mieux coordonner pour le bien commun les membres du personnel. Demandez ce que l’entreprise pourrait faire pour améliorer leur vie professionnelle. Écoutez-les, prenez le temps de comprendre comment ils (et même peut-être vous !) peuvent utiliser les commentaires pour s’améliorer. Il peut y avoir un problème tout simple que vous pouvez résoudre aisément et qui est la cause fondamentale de leur insatisfaction ou la source de leur démotivation.

II– MIEUX LES COMPRENDRE

Chacun de nous possède un ensemble unique de facteurs et de valeurs qui nous définissent, qui nous motivent et qui déterminent les priorités que nous nous fixons. Certaines de ces choses sont très personnelles et ne peuvent être déterminées qu’en connaissant très bien et intimement quelqu’un. Mais ce qui nous motive à un niveau plus général peut dépendre souvent de notre personnalité. Utiliser des tests de personnalité tels que DiSC peut aider à mieux comprendre un employé. Cela peut vous aider à comprendre ce qui le motive, à vous donner des stratégies d’utilisation de langage lorsque vous lui parlez et à identifier les objectifs et les méthodes auxquels il répondra le mieux.

III– MOTIVER

Vous ne pouvez vraiment pas faire faire à quelqu’un quelque chose qu’il ne veut pas faire ! Mais vous pouvez créer les conditions ou les circonstances dans lesquelles il va se sentir motivé à changer. Vous pouvez créer une bonne atmosphère de travail pour lui donner une motivation innée et un engagement naturel à vouloir s’améliorer et se développer. Cela pourrait être en encourageant un bon travail d’équipe et une passion plus forte dans l’ensemble de l’entreprise. Vous pourriez démontrer votre passion et votre vision de l’entreprise ! Cet encouragement venant du sommet générera un plus grand esprit d’équipe et une meilleure appréciation de l’individu et de son rôle au sein même de l’entreprise. Le résultat en sera que votre employé récalcitrant sera emporté par le mouvement positif et ne pourra s’empêcher d’y participer.

IV– INCITER

Vous pouvez donner à un employé une motivation supplémentaire en récompensant le comportement positif que vous souhaitez. Le conditionnement fonctionne toujours, c’est universel ! Vous devez divulguer dès le départ l’incitatif et l’adapter à l’individu et à ses besoins. Si un développement important ou majeur est requis, une augmentation de salaire ou une promotion pourrait être tout à fait appropriée. Ou encore, la reconnaissance nécessaire peut être aussi simple que la présentation d’un certificat de réussite ou la louange verbale devant des pairs lors d’une réunion mensuelle du personnel. Nous sommes tous plus performants lorsque nos efforts sont reconnus, et parfois ce simple geste peut transformer un membre du personnel qui était au départ inflexible.

V– UTILISEZ LE BÂTON PLUTÔT QUE LA CAROTTE !

Malheureusement, si votre employé ne réagit pas à la carotte (l’incitation), le moment est peut-être venu pour le bâton. Cela se ferait dans ce cas par le biais de méthodes plus formelles ou disciplinaires, de concert avec le personnel des ressources humaines. Si les attentes ont été clairement identifiées et communiquées, mais qu’elles ne sont toujours pas satisfaites, il faut en préciser les conséquences. Cela peut vous demander d’énoncer des objectifs non équivoques ou plus précis et d’amener votre employé à reconnaître plus formellement que son comportement continu entraînera un résultat négatif.

CONCLUSION

Comme vous l’avez constaté, il n’est pas sorcier ni coûteux de transformer un employé récalcitrant en un allié. Si vous avez précédemment échoué à faire en sorte qu’un membre du personnel corrige ses lacunes, une ou plusieurs de ces méthodes vous aideront à faire en sorte que votre personnel s’améliore, grandisse et avance au sein de l’entreprise. Tous gagneront dans cette situation : vous, l’employé et l’équipe. En plus, le « bonus » sera que votre entreprise s’améliorera en même temps !



Yannick Pagé, Auteur | Conférencier | Motivateur

https://www.facebook.com/Yannick.Page.Auteur.Conferencier.Motivateur