Par Yannick Pagé. Auteur, conférencier. www.yannickpage.ca et www.coachingmultisolutions.com

Suivez-moi sur ma page Facebook: https://www.facebook.com/yannick.page.motivateur/

 

Résumé 

Il est difficile de vivre une vie positive autour des gens négatifs en milieu de travail. Cependant, il vous est possible d’appliquer 7 grands principes afin de vous protéger de l’énergie négative d’autres personnes qui vous entourent et mieux évoluer et travailler en sérénité.

Introduction

Faire face à la négativité dans son travail peut être tout à fait une situation draineuse d’énergie. J’ai eu une fois à travailler avec une collègue de travail dont l’énergie négative me drainait systématiquement sur une base quotidienne. La seule idée de devoir passer ma journée à ses côtés me semblait un véritable fardeau avant même d’avoir mis les pieds au bureau. Dans nos échanges et interventions, elle se plaignait sans cesse de tout : travail, famille, amis, santé, tout ce qu’elle pouvait imaginer. Elle était également extrêmement cynique au sujet des autres collègues et de nos supérieurs, doutait souvent de leurs intentions et les jugeait durement. « Parler » avec elle n’était pas du tout une expérience agréable, croyez-moi !

La première fois que nous avons eu une réunion, je me suis senti rapidement complètement épuisé. Même si nous n’avions parlé que pendant 30 minutes, j’ai eu peine à trouver l’énergie nécessaire pour accomplir mes tâches après notre conversation. Il me semblait que quelqu’un m’avait littéralement aspiré toute forme de vie en moi et il m’a fallu quelques heures pour que les effets disparaissent. La même chose s’est produite les autres fois où nous avons parlé. J’ai rapidement réalisé que j’avais besoin d’élaborer un plan d’action pour faire face à ce genre d’énergie négative. Après tout, elle n’allait pas être la seule personne négative que j’allais rencontrer dans ma vie professionnelle ou personnelle, alors aussi bien élaborer un plan.

J’ai progressivement développé plusieurs stratégies clés pour traiter efficacement « les négatifs ou les draineurs » d’énergie en milieu de travail. Mes lectures, mes réflexions m’ont permis de travailler sur ma propre vie et dégager 7 grands principes.

I– Définissez et appliquez des limites

 

Les gens négatifs au travail qui se vautrent dans leurs problèmes et qui ne peuvent pas se concentrer sur les solutions sont difficiles à gérer. Ils veulent que les gens se joignent à leur « groupe de pitié 24/7 » afin qu’ils puissent se sentir mieux par rapport à eux-mêmes. Ils veulent que vous vous sentiez poussé à écouter leurs plaintes et lamentations simplement parce que vous ne voulez pas être considéré comme insensible à leur « cause ». Mais il y a une ligne très mince entre prêter une oreille compatissante et être aspiré dans le drame émotionnel négatif d’un collègue.

Vous pouvez éviter ce drame en fixant des limites et en vous distanciant, si nécessaire. Pensez-y de cette façon : si une personne négative fumait des cigarettes, seriez-vous assis à côté d’elle toute la journée en inhalant sa fumée secondaire ? Non, vous ne voudriez certainement pas : vous vous éloigneriez. Donc, allez-y et donnez-vous une certaine bouffée d’air frais quand vous le devez.

Si vous éloigner est impossible à court terme, car vous n’avez d’autre choix que de travailler avec au quotidien, une autre excellente façon de fixer des limites est de demander à une personne négative comment elle a l’intention de résoudre le problème dont elle se plaint. Souvent, elle va se calmer ou rediriger la conversation dans une direction plus harmonieuse, du moins temporairement. Vous aurez donc le temps de vous « sortir » de cette conversation néfaste.

II– Répondre attentivement, ne pas réagir

 

Une réaction est comme une éruption chaude, irréfléchie et instantanée de l’émotion qui est généralement conduite par votre ego (en tant qu’êtres humains, nous sommes plus susceptibles de réagir lorsque nous sommes déconnectés de notre esprit logique). Elle pourrait durer juste une fraction de seconde avant que votre intuition ne vous donne un coup de pied et offre une certaine perspective, ou elle pourrait prendre le dessus au point que vous agiriez sur elle. Lorsque vous vous sentez en colère ou agité après avoir eu affaire à une personne négative, c’est un signe que vous avez réagi, plutôt que répondu attentivement. Répondre attentivement vous laissera le sentiment que vous avez manipulé, contrôlé les choses avec intégrité et équilibre.

Conclusion : quand vous rencontrez quelqu’un avec une attitude négative au travail, ne répondez jamais en lui lançant des insultes. Gardez votre dignité et ne vous abaissez surtout pas à son niveau ! La vraie force est d’être assez audacieux pour marcher loin du non-sens avec la tête haute.

III– Présentez des sujets de discussion plus légers qui font consensus

 

Les attitudes négatives de certaines personnes sont déclenchées par des sujets spécifiques, apparemment inoffensifs. Par exemple, un de mes amis se transforme en une autovictime très toxique chaque fois que nous parlons de son travail ou de son patron. Peu importe ce que je lui dis, il va se plaindre de tout ce qui concerne de près ou de loin son travail et quand j’essaie d’intervenir, avec des commentaires positifs, il développe alors plus de négativité.

Si vous vous trouvez dans une situation de conversation similaire et que la personne avec qui vous parlez est coincée sur un sujet qui vous fait sentir mal, réalisez que leurs émotions négatives peuvent être trop profondément enracinées en elles pour en parler dans une conversation unique. Votre meilleur pari sera d’introduire un nouveau sujet de discussion pour alléger l’humeur tendue. Des choses toutes simples comme des souvenirs drôles, des amitiés réciproques, des histoires de réussite personnelle et d’autres sortes de bonnes nouvelles générales sont des sujets possibles de conversation légère.

IV– Concentrez-vous sur les solutions, pas sur les problèmes

 

Où et comment concentrer votre attention détermine votre état émotionnel. Lorsque vous vous concentrez sur les problèmes que vous rencontrez, vous créez et prolongez les émotions négatives et le stress. Lorsque vous vous concentrez sur des actions qui peuvent améliorer votre situation, vous créez un sentiment d’auto-efficacité qui, lui, produit des émotions positives et qui réduit le stress.

Le même principe s’applique quand on traite avec des personnes négatives en milieu professionnel : se fixer sur la façon dont elles sont stressantes et difficiles intensifiera votre souffrance en leur donnant le pouvoir sur vous. Cessez de penser à la façon dont ces personnes sont troublantes et concentrez-vous plutôt sur la façon dont vous allez gérer leur comportement de manière positive. Cela vous rendra plus efficace en vous mettant dans le siège du conducteur et vous permettra de réduire considérablement la quantité de stress et de frustration que vous rencontrez lorsque vous aurez à interagir avec elles. Votre travail ne s’en portera que mieux !

V– Maintenez un niveau de détachement émotionnel des opinions des autres personnes par rapport à vous

 

Maintenir un niveau de détachement émotionnel est vital pour maintenir le stress à bonne distance de vous. Ne pas permettre aux gens négatifs au travail (ou n’importe qui d’ailleurs !) de mettre le poids de leurs insuffisances sur votre dos est capital pour votre santé émotionnelle et votre bonheur. Tout se résume à la façon dont vous vous estimez, et par conséquent, à votre capacité à croire en vous-même. Les gens qui gèrent efficacement leur vie sont généralement ceux qui travaillent en interne : c’est-à-dire ceux qui savent que le succès et le bien-être viennent avant tout de l’intérieur. Les personnes négatives travaillent très souvent extérieurement : c’est-à-dire en blâmant les autres collègues, le patron ou les événements extérieurs à elles pour tout ce qui leur arrive ou ne se produit pas.

Lorsque votre sens de la satisfaction et de l’estime de soi sont dérivés de l’opinion des autres, vous n’êtes plus en contrôle de votre propre bonheur. Quand les gens émotionnellement forts se sentent bien à propos de quelque chose qu’ils ont fait dans le travail, ils ne laissent pas les opinions superficielles de quelqu’un d’autre ou des remarques méchantes les toucher.

Pour dire vrai, nous n’êtes jamais aussi bon que tout le monde le dit quand vous gagnez et vous n’êtes jamais aussi terrible que le monde le dit quand vous perdez. L’important est ce que vous avez appris et surtout, ce que vous faites avec.

VI– Laissez aller le désir de changer les tendances négatives des autres personnes

 

Vous pouvez aider certaines personnes en donnant un bon exemple et en faisant votre travail ; pour d’autres, vous ne le pouvez tout simplement pas. Reconnaissez la différence et cela vous aidera à maintenir un bon équilibre. Ne soyez pas pris par ces vampires draineurs d’énergie, les manipulateurs émotionnels, en essayant désespérément de contrôler ce qui est hors de votre contrôle : le comportement des autres.

Cela dit, s’il y a un comportement spécifique chez une personne que vous n’aimez pas et que vous espérez des changements au fil du temps, il ne se produira probablement pas. Si vous avez vraiment besoin d’elle pour changer une situation substantielle, soyez honnête et mettez toutes les cartes sur table afin que cette personne sache comment vous vous sentez et pourquoi.

Pour la plupart, cependant, nous ne pouvez pas changer les gens et vous ne devriez pas essayer. Soit vous acceptez qui ils sont ou vous choisissez de vivre sans eux. Cela peut sembler un peu dur, mais ce n’est pas le cas. Lorsque vous essayez de changer les gens, ils résistent souvent et restent les mêmes… mais quand vous n’essayez pas de les changer, quand vous les soutenez et leur permettez l’autonomie d’être tels qu’ils le sont… ils changent peu à peu de la manière la plus miraculeuse !

VII– Dédiez suffisamment de temps chaque jour à « l’auto-soins ».

 

Vous n’avez pas à vous négliger parce que les autres le font ! Sérieusement, si vous êtes forcé de vivre ou de travailler avec une personne négative, alors assurez-vous d’obtenir assez de temps seul pour vous reposer et récupérer. Ayant à jouer le rôle d’un « adulte rationnel » face à la négativité persistante est chose certainement épuisante. Si vous n’êtes pas prudent, la négativité peut vous consommer totalement !

Les personnes négatives peuvent vous garder éveillé la nuit alors que vous vous interrogerez constamment :

  • « Est-ce que je fais la bonne chose ? »
  • « Suis-je vraiment si terrible pour qu’ils me parlent comme cela ? »
  • « Je ne peux pas croire qu’il m’a fait ça ! »
  • « Je suis tellement blessé ! »

Des pensées comme celles-ci peuvent vous tenir angoissé pendant des semaines, des mois ou même des années ! Malheureusement, parfois c’est le but d’une personne négative, pour vous rendre fou et vous amener à leur niveau de pensées, de sorte qu’ils ne se vautrent pas seuls. Puisque vous ne pouvez pas contrôler ce qu’ils font, il est important de prendre soin de vous afin que vous puissiez rester centré, vous sentir en bonne santé et prêt à vivre positivement face à leur négativité quand vous le devez. N’oubliez jamais que vous ne devez pas attendre d’être acculé au pied du mur si vous ne parvenez pas avec ces principes à travailler avec ce genre d’individu. Vos supérieurs, votre service des ressources humaines peuvent vous épauler également.

Conclusion

Vous comprenez donc que de vivre et côtoyer des personnes négatives au travail est une réalité à laquelle vous serez tôt ou tard confronté. Avec ces 7 principes, vous serez en mesure de mieux réagir face à ces gens. Une petite réflexion pour terminer : bien qu’il puisse vous être difficile de l’admettre, parfois la personne négative est vous ! (Oui, je vous entends dire « mais non, pas moi ! ») Parfois, c’est votre propre négativité qui vous blesse plus que toute autre chose. Vous n’avez pas besoin de ces pensées négatives. Tout ce qu’elles vous ont donné est un faux moi, qui souffre sans raison. Bonne réflexion !